Blog

Prostitution en France


24 octobre 2016 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Actualité,Prostitution



Comme vous le savez tous depuis mon dernier billet, la pénalisation du client de prostituée a été votée il y a 6 mois.

Voici une série d’articles qui donne un aperçu de ce que cette loi a instauré dans ce milieu toujours vivant.

Comme prévu, il y a eu une augmentation de la pauvreté, de la précarité des prostituées. 249 clients ont été verbalisés. Les clients respectable sont tous partis, seul ceux qui n’ont rien a perdre continue et profite de la misère du marché pour faire baisser les prix.

Une preuve de plus qu’interdire n’est jamais la bonne solution.

Voir les articles :

https://fr.news.yahoo.com/prostitution-au-bois-boulogne-d%C3%A9sertion-chaland-lav%C3%A8nement-violents-153325064.html

https://www.franceinter.fr/societe/prostitution-je-peux-pas-faire-autre-chose-je-sais-pas-faire-autre-chose

http://www.la-croix.com/France/Une-nouvelle-campagne-contre-la-prostitution-2016-10-18-1200797189

Comments
  1. image
    Gustavinho said on 26 décembre 2017 14 h 07 min:

    Bonjour, est-ce que quelqu’un sait quand c’est le proces de vivastreet ?

  2. cholapin said on 9 février 2018 13 h 00 min:

    C’est une honte

  3. image
    Spip said on 4 mars 2018 7 h 14 min:

    Il n’y a plus de nouvelles du procès de Vivastreet depuis avril 2017. C’est en cours. En attendant il y a toujours les annonces érotiques sur le site.

    « Proxénétisme agravé » voilà de quoi ils sont accusés. Tout ça à cause du Nid, une association qui veut abolir la prostitution. Encore un groupement de féministes mal baisées qui pensent que toutes les escorts sont contraintes et exploitées. N’importe quoi !
    Oui il a des filles maltraitées, mises sur le trottoir de force, battues, violées et droguées.
    Oui il y a des filles qui n’aiment pas leur boulot et qui font ça uniquement pour l’argent.
    MAIS ce n’est pas l’unique visage de la prostitution.

    Il y a des filles indépendantes qui aiment leur job et qui ont vraiment choisi ce métier. Quand je vois Elise C. par exemple, qui me reçoit avec le sourire jusqu’aux oreilles et qui me saute de dessus comme si elle n’avait pas baisé depuis 6 mois, je ne peux pas croire qu’elle soit une esclave sexuelle (c’est même le contraire :fresse: ). Une fois je lui ai demandé si elle aimait son boulot. Elle m’a répondu « J’ai démissionné de mon poste de juriste pour faire escort et mon seul regret c’est de ne pas avoir commencé plus tôt ». Elle avait l’air sincère. Comment voulez-vous abolir la prostitution quand vous voyez des filles épanouies comme ça ?

    Rien n’est tout noir ou tout blanc.

  4. image
    Thomas said on 4 mars 2018 15 h 19 min:

    Complètement d’accord avec toi Spip