maladies sexuellement transmissibles

Etablissements Forums Discussions sur la prostitution maladies sexuellement transmissibles

Ce sujet a 7 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  hamilcar82, il y a 3 mois.

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)
  • Auteur
    Messages
  • #5811

    desir-plaisir
    Participant
    • Messages : 24
    • Lapinaute débutant

    Bonsoir tout le monde et en particulier au(x) responsable(s) de ce site intéressant que je parcours depuis quelques semaines.

    Voici donc mon 1er commentaire au titre pas très glamour j’en convient mais il y a quelques questions qui, si vous permettez, me turlupinent…

    Je viens de lire à l’instant un article dans un quotidien romand sur la question et suite à une étude il semblerait que 20% (une sur cinq quand même…) des prostituées en Suisse sont atteintes de maladies sexuellement transmissibles.

    Hors cela fait quelques mois que je sollicite assez régulièrement les services d’une (seule et unique) professionnelle du sexe. Pour l’instant par prudence/précaution je n’ai que des relations protégées (pénétration et fellation) et sans risques (pas de cuni ni de fellation naturelle ou FK) avec cette femme. Néanmoins j’en suis très satisfait autant de la personne avec laquelle j’ai un bon feeling et qui me plait vraiment physiquement que de ses prestations. Donc je n’ai pas l’envie ni le besoin d’aller voir ailleurs et de multiplier les relations avec plusieurs femmes en alternance.

    Mais il se peut et c’est même fort souhaitable que nos pratiques évoluent (cuni + fellation naturelle + FK) si notre relation se poursuit ces prochains mois. J’avais entendu dire que les prostituées « sédentaires » et/ou enregistrées en Suisse étaient tenues d’effectuer des contrôles médicaux réguliers afin de détecter le cas échéant d’éventuelles maladies sexuellement transmissibles. Je n’en ai pas (encore) parlé avec ma partenaire puisque pour l’instant c’est une relation sans risques autant pour les maladies considérées comme graves (HIV + hépatite) que « guérissables » comme syphilis, gonorrhée ou chlamydia. D’ailleurs je ne sais pas comment aborder ce sujet délicat avec ma partenaire le moment venu sans crainte de la vexer.

    Quelqu’un peut-il m’éclairer à ce sujet? Quelqu’un peut-il me confirmer que des contrôles médicaux réguliers sont obligatoires pour les professionnelles « établies » sur le territoire suisse ?

    Enfin pour rassurer, il semblerait selon l’étude que ce sont majoritairement des prostituées « nomades » (dans le sens qui viennent temporairement en Suisse) de pays de l’Est de l’Europe qui sont atteintes par ces maladies. Malheureusement elles n’ont pas les moyens financiers ou de couverture maladie pour effectuer des contrôles et éventuellement se soigner afin d’éviter une propagation problématique à grande échelle.

    Bien à vous tous et en priorité beaucoup de plaisir(s) pour nous !

    A bientôt.

    #5812

    Barberousse
    Participant
    • Messages : 83
    • Lapinaute débutant

    Les prostituées n’ont aucune obligation de faire des tests. Mail il y a plein d’associations qui les encourage à en faire et les propose gratuitement, fleur de pavé, aspasie, etc…
    Quelques petits conseils pour le sexe oral sans protection : Ne te lave pas les dents au moins 3 heures avant la passe. idem pour la listerine, car cela te fait des micro-lésions dans la bouche. Pense à faire pipi tout de suite après la passe également.

    #5821

    desir-plaisir
    Participant
    • Messages : 24
    • Lapinaute débutant

    Merci Barberousse pour cette info importante et peu rassurante.

    Je suis allé voir les sites de Aspasie et Fleur de pavé. Ils font un travail formidable. J’en avais déjà vaguement entendu parler dans le passé mais je ne pensais pas qu’ils étaient aussi actifs dans différents domaines. Bon leurs rayons d’action c’est principalement les filles sur la rue et secondairement dans les salons, cabarets et autres lieux publics.

    Dans mon cas personnel j’ai une relation avec une femme indépendante en appartement privé, donc le moment venu je vais tenter d’aborder le sujet avec elle avec un maximum de psychologie. Mon but c’est de passer de bons moments de plaisirs avec le moins de prise de tête en minimisant les risques de devoir passer par la case médecin, traitement et perte de temps/d’argent inutiles. Je préfère utiliser ces derniers avec ma partenaire en toute sérénité.

    Merci également pour les (petits) conseils…J’ai vu en parcourant le site de Aspasie qu’ils ont une brochure à télécharger qui est très bien faite et qui donne des informations très complètes sur le sujet. Désolé je suis trop nul en informatique sans quoi je me serai permis de mettre un lien ici.

    Tout de bon et au(x) plaisir(s) !

    #5832

    evadouce
    Participant
    • Messages : 1
    • Lapinaute débutant

    Hello . je trouve que ton souci par raport a les maladie sexuelle transmisilbe c’est deja penible . Si la fille ne fais pas des prestations comme FN ou FK vous ne venez par car la majorite de 90%des escorts font imperiale ou sadomie sans proctetion vous allez les voir alors aretter de trouvez des suject penible . A part de la vie d’escort nous avons aussi une vie prive comme vous et on se protege bien et c’est n’ai pas que Europe de l’est qui font la prostution en Suisse L’Amerique latine est beaucoup pire que nous ! :negative: .
    Eva-douce

    #5837

    dfxb0223
    Participant
    • Messages : 23
    • Lapinaute débutant

    Je suis d’accord avec Eva. Les filles ne sont pas des inconscientes. Elles ont parfois une famille, des enfants, bref une vie normale, comme d’autres femmes. Parfois se sont des occasionnelles qui ont un autre job. Elles se soucient de leur santé et font des contrôles médicaux. C’est dans leur interêt et celui des clients qui doivent faire de même.

    Il y a des exceptions qui concernent des femmes en situation illégale ou en difficulté financière.

    Les FKK en Suisse-allemande sont d’ailleurs soucieux de ces questions puisqu’ils publient sur leur site internet que les filles sont régulièrement contrôlées. Il en va de leur réputation. Et eux aussi n’ont aucun intérêt à ce que leur FKK soit fermé pour cause d’épidémies des chlamydia, gonorrhées et autres syphillis.

    Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas nécessaire de se protéger!

    #5838

    dfxb0223
    Participant
    • Messages : 23
    • Lapinaute débutant

    Je suis d’accord avec Eva. Les filles ne sont pas des inconscientes. Elles ont parfois une famille, des enfants, bref une vie normale, comme d’autres femmes. Parfois se sont des occasionnelles qui ont un autre job. Elles se soucient de leur santé et font des contrôles médicaux. C’est dans leur interêt et celui des clients qui doivent faire de même.

    Il y a des exceptions qui concernent des femmes en situation illégale ou en difficulté financière.

    Les FKK en Suisse-allemande sont d’ailleurs soucieux de ces questions puisqu’ils publient sur leur site internet que les filles sont régulièrement contrôlées. Il en va de leur réputation. Et eux aussi n’ont aucun intérêt à ce que leur FKK soit fermé pour cause d’épidémies de chlamydia, gonorrhée et autres syphillis.

    Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas nécessaire de se protéger!

    #5840

    desir-plaisir
    Participant
    • Messages : 24
    • Lapinaute débutant

    Sauf que l’étude menée par le milieu médical constate que c’est 20% des prostituées en Suisse qui sont atteintes par ces maladies. On ne peut plus parler d’exception. Une femme sur cinq c’est alarmant comme chiffre. Alarmant c’est le terme qui est utilisé par le Professeur qui a mené l’étude.

    Effectivement les clients qui demandent des prestations bucco-génitales sans protections ont aussi leur part de responsabilité dans cette « épidémie » en particulier justement ceux qui ont des relations intimes non-protégées avec des partenaires non professionnelles dans leurs vies « privées ». C’est ce qui ressors également de l’étude.

    Donc il est évident que les professionnelles du sexe ET les clients qui ont des pratiques à risque doivent effectuer des contrôles médicaux réguliers afin d’éviter que la propagation augmente encore plus. Le publier sur le site internet d’un salon c’est bien mais dans la réalité est-ce bien le cas? On peut se poser la question pour les prostituées qui viennent un court laps de temps et qui font des aller-retour ou des circuits dans plusieurs pays. Et puis n’est-on pas dans un milieu où la « fake information » est tout sauf…une exception! Un exemple dans le commentaire de la « douce » Eva : affirmer que le 90% des prostituées pratiquent la fellation impériale ou la sodomie sans protection, il faut tout de même admettre que c’est une sacrée énormité…Il me semble qu’en parcourant les annonces j’ai très rarement lu « fellation impériale » quand à « sodomie sans protection » jamais! La norme tend plutôt vers l’inverse, annonce de nombreuses prestations qui en réalité ne sont pas pratiquées le moment venu…Juste pour appâter, idem pour les fausses photos, l’âge, etc.

    Le côté plus que positif c’est que quatre femmes sur cinq sont en bonne santé et nous pouvons les remercier pour leur conscience professionnelle.

    Au(x) plaisir(s)

    #5842

    hamilcar82
    Participant
    • Messages : 23
    • Lapinaute débutant

    Oui, assez d’accord. Quand Eva affirme que de nombreuses filles pratiquent la sodomie « nature », je trouve ça très étonnant, et doute quelque peu de la véracité de l’info. Grand adepte de l’anal, avec pas mal de pros, je n’ai pourtant jamais vu une fille que la faisait sans capote, sauf une… Donc on est très loin des 90% !

8 sujets de 1 à 8 (sur un total de 8)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.